Saltar para: Post [1], Comentar [2], Pesquisa e Arquivos [3]

FIFTY SHADES OF VANESSA PAQUETE

FIFTY SHADES OF VANESSA PAQUETE

LETTRE A TOI

A ti, Tiago Madalena
De mim, Vanessa Paquete


 
 
{#emotions_dlg.meeting}Je n'ai plus de patience pour certaines choses, non pas parce que je suis devenu arrogant, mais tout simplement parce que je suis arrivé à un point dans ma vie où je ne veux pas perdre plus de temps avec ce qui me blesse ou avec ce qui me déplaît. Je n'ai aucune patience pour le cynisme, la critique excessive ni pour les exigences d'une nature quelconque. J'ai perdu la volonté de plaire à celui qui n'aime pas, d'aimer à celui qui ne m'aime pas et à sourire à celui qui ne veut pas me sourire. Je ne dédie plus une seule minute à celui qui ment ou à celui qui veut manipuler. J'ai décidé de ne plus vivre avec la prétention, l'hypocrisie, la malhonnêteté et l'éloge pas cher. Je n'arrive pas à tolérer l'érudition sélective et l'arrogance académique. Je n'ai pas à m'adapter plus avec les affaires du voisinage ou avec le commérage. Je déteste les conflits et les comparaisons. Je crois à un monde de contraires et c'est pour ça que j'évite des gens ayant un caractère rigide et inflexible. En amitié, je n'aime pas le manque de loyauté ni la trahison. Je n ai aucune affinité avec ceux qui ne savent pas donner un compliment et qui ne savent pas encourager. Les exagérations m'ennuient et j'ai du mal à accepter ceux qui n'aiment pas rendre service sans attendre quelque chose en retour . Et pour couronner le tout, je n'ai aucune patience pour ceux qui ne méritent pas ma patience.
 
 
{#emotions_dlg.lips} Consegues imaginar uma música que tenhas escutado - seguramente - algumas milhares de vezes ao longo da tua vida ?
Este tema, escutei-o pela 1ª vez em 1996 ! Deu-me um baque no coração, o sangue gelou-se-me nas veias, os pulmões deixaram de inspirar e expirar. Era este o tema! O meu Francês já era razoavelmente bom ( apesar da negativa na Secundária ) , eu conseguia percecionar o que a Céline cantava: esta ficou sendo como a tua música e do teu irmão devido as LYRICS... Os anos passaram-se e nunca deixou de ser a V/ música, principalmente, a tua, Tiago! Foi ao som desta música que redigi-te uma carta de amor em Francês que muito estimo ( datada já do ano de 2010 )

Aqui fica o momento Flashback 2010 {#emotions_dlg.blink}

Mon amour...


J`avais 12 anos quand tu es arrivé dans ma vie. Je t`écoutais les yeux fermés même sans connaître encore les nuances de ta voix. Je t`écoutais les yeux fermés, tandis que mon coeur était bien ouvert pour te recevoir et te prendre sous mes ailes. Si jeune, je ne comprenais pas l`émotion qui me traversait les chairs et me donnait des frissons à chaque fois que je te voyais.


Je t`as admirée pendant plusiers des annés comme on admire un star de cinéma dans le petit écran.

À 12 ans, chez moi, devant le grand miroir de l`entrée je prenais la pose pour te faire plaisir. Ton visage d`enfant m`hypnotisait et ta douceur m`enivrait; ton sourire à fait chavirer mon coeur de petite fille, cependant, ma maladresse me fit approcher de toi, pendant plusiers de fois, au mauvais moment et jamais j`ai connu le chaleur de tes bras et jamais j`ai eu l`oportunité de t`offrir un bisou parfumé or un simple regard cumplice.

Si tu savais ce que ton passage dans ma vie a provoqué !

Tu as rempli le vide quand j`étais avec l`âme en peine, tu as réparé mon coeur just avec ta présence immense. J`étais seule , ailleurs, dans un monde où tout me semblait si imparfait, si triste...Personne n`avait pas réussi à me réconforter. Personne; sauf toi ! Parfois, dans mes rêves, je te vois assis sur un petit morceaux de lune prêt à explorer, et moi, une pauvre papillon devenue chrysalide, sans savoir comme quitter le soleil et ouvir ses ailes pour te toucher...


Il faut que tu saches que tu m`as toujours renversé; tu m`as permis en t`écrivant mes prèmiéres mots d`amour de me libérer de ma pudeur, de mes chagrins et, bien sûr, de toutes mes doutes de jeune femme naissante. Tu as été pour moi mon idéal, un frére de sang et un amie secret virtuelle, la grande inspiration et le grand tour de force dont on a tant besoin durant la métamorphose de l`adolescence. Ta beuaté singulière et ta élegance brune, ta voix particulièrement timbrée, ton regard et tes grandes cils m`interpellaient, alors, je me suis mise à t`observer et moi, parfaitement subjuguée par toi, je me suis perdue dans les grands lacs des tes yeux verts...Tu m`as apporté, tout simplement comme ça, un sentiment d`appartenance, un déjà-vu, un déjà connu, presque une ressemblance de racines ( car nous sommes issues de cette même famille des femmes et des hommes qui travaillent pour et dans la mer ).

Bien sûr, je suis tombée amoureuse de toi et, comme par magie, je commence a t`écrire les mots que je n`osais pas te dire. J`ose écrire mes premiéres poèmes, toujours guidée par ton image que vit sous ma peau. Ce qui m`a conduit jusqu`à toi c`était la sensibilité presque palpable que je voyais dedans toi, je percevais dans tes yeux un rempart de vérité, un trace de sincérité...Tous les soirs, alors que l`heure de couvre-feu sonnait, je me cochais avec mon walkman dans mon lit, avec dizaines des cassettes d`artistes françaises que j`écoutais en boucle. Une jeune femme chantait " C`est mon rêve de toujours au bout des plus mauvais jours tu es lá, tu es lá..." . Sa voix résonnait dans mes oreilles et, enfin, j`accompagnais cet tube d`un visage: ton visage !


Je ne vais pas te raconter la suite ( tu le sais déjà ) et ça n`a pas plus d`importance pour moi. En révanche, ce que je voudrais t`écrire c`est que je n`ai jamais eu le droit de te dire car je ne pouvais imaginer que l`amour et l`admiration absolue que l`on porte à une homme puissent être une arme dont les autres se servent contre nous...De ma plume à tes yeux, de ma voix à tes oreilles, je vais pouvoir te le dire enfin:

 En effect, je t`aimais comme personne jamais t`a aimé !


Tu as été la plus grande influence dans ma vie, la source de mes plus grandes émotions, le plus grand nombre de larmes versées. Je regrette seulement, moi qui grâce à toi ai appris l`audace, de n`avoir jamais eu l`oportunité de te connaître veritablement et de faire un petit têtê-a-têtê avec toi...


Je continue de faire ce rêve " Je nous vois à table autour d`un bon repas, avec un bon vin, sous un ciel de couleur diamant à rire de notre passé tragique et unis par une complicité que nous partagerions, enfin..."

Avec tout mon affection et a bientôt quelque part

 

Vanessa Paquete 2010 ©
All Rights Reserved



 
 

Comentar:

CorretorEmoji

Se preenchido, o e-mail é usado apenas para notificação de respostas.

Este blog tem comentários moderados.

Este blog optou por gravar os IPs de quem comenta os seus posts.